LE JARDIN DE JACKIE -

page non terminée, en cours de réalisation

RÉCUPÉRATION DE L'EAU DE PLUIE :


            La récupération de l'eau de pluie ne présente aucun problème en soi : nous trouvons facilement dans le commerce des capteurs à poser sur les gouttières, des cuves de toutes formes, contenances et couleur. Tout dépendra de la somme investie.
            Pour ma part, ayant travaillé dans le transport routier, j'ai commencé avec des cuves de 1000 litres d'additif gas-oil, récupérées auprès de mes employeurs, et soigneusement nettoyées.
            J'en avais disposé une de chaque côté de la maison, avec un capteur sur chaque descente de gouttière (prévoir des capteurs pouvant être shunté dès que les cuves sont pleines, sous peine de débordement ? ), puis deux autres dans le potager que je remplissais par transfert avec une pompe.
            Le jardin ayant pris de l'ampleur, les besoin d'eau ont augmentés; Après diverses recherche sur internet, j'ai opté pour la cuve souple (La Citerne Verte), plus facile à mettre en œuvre que les cuves enterrées, et offrant de plus grandes capacités : de 1 à 50 m3.
            Pour ma part, j'ai opté pour une cuve de 8 m3, que j'ai recouvert d'une terrasse en bois de 21 m2, aussi bien pour la dissimuler que pour la protéger. Cette cuve, fournie avec capteur et pompe, me permet d'avoir toujours de l'eau au jardin, mais aussi d'alimenter la machine à laver le linge.
            J'ai quand même garder une cuve d'1m3 sur le devant de la maison, alimentée par les toits du bûcher et de l'abri vélos, pour l'arrosage des plates bandes et le lavage des voitures .  Toutes les autres cuves sont maintenant alimentées soit par le toit de l'abri jardin, soit par les toits des chalets de jardin ce qui porte ma capacité de stockage à 13 m3.