LE JARDIN DE JACKIE -

Mon expérience personnelle avec les bûches compréssées "Brazéco" et ma cuisinière à bois "Viki"


Les bûches de bois compressé :

Allumage :

            Après plusieurs tâtonnement et essais divers, j'ai opté pour la méthode suivante :
je dispose dans le foyer cinq ou six « torchères en papier journal, que je recouvre d'une couche de rondelles assez fine (2cm d'épaisseur) de bûche, rondelles que j'obtiens avec une vieille « feuille » de boucher.
             Ensuite, j'enflamme le papier journal par le dessous (en passant par le tiroir à cendres). J'ouvre la trappe de tirage supérieure, et je laisse le tiroir à cendres entrouvert.
Démarrage instantané garanti !




Utilisation :

               Dès que les rondelles sont bien enflammées, je mets dessus ma première bûche, en veillant de l'introduire jusqu'au fond du foyer, en se consumant, la bûche se décompresse et s'allonge d'un tiers de sa longueur), En l'introduisant bien au fond, cela l'empêche de venir au contact de la vitre, et de la salir.
                Une fois que le foyer est chaud, vous pouvez réguler la puissance de chauffe en jouant sur la trappe supérieur de tirage et sur l'ouverture du cendrier. Tirage et cendrier fermé, ma bûche dure 1h30 à 2h00.
                Je mets la bûche suivante que lorsqu'il ne reste plus qu'un tapis de braise. Dans ces conditions, et avec une température extérieure de -2 à 0° C, je consomme environ 6 à 8 bûches en 14 heures, Vers 22h30 ou 23h00, je dispose (sur les braises de la dernière bûche) deux bûches de nuit, fractionnées et empilées,
                 Le lendemain matin aux environs de 7h/7h30, le feu redémarre simplement en remettant des rondelles de bûches sur le restant de braises de la nuit.

                 Il va de soit que lorsque j'utilise la cuisinière pour faire à manger, je consomme un peu plus de bûches (compter 1 à 2 bûches supplémentaires par repas)