LE JARDIN DE JACKIE -
INTRODUCTION AU COMPOSTAGE :

           Le compostage est le processus naturel de décomposition des matières organiques (les matières organiques sont issues du monde vivant, à l'opposition des matières minérales). Ce qui se passe dans le composteur correspond à ce que l'on observe en forêt où le sol digère toutes les feuilles, branchages, déjections et carcasses d'animaux. Petit à petit, toutes les matières organiques sont décomposées et intégrées dans la structure du sol. Le sol s 'en trouve enrichi et permet aux végétaux de pousser.
           A la fin du compostage, les matières organiques sont devenues un terreau fin et de couleur sombre, identique à l'humus que l'on voit dans la couche superficielle du sol des forêts.
           Le compostage met en œuvre des micros-organismes et des macros-organismes qui vont décomposer les matières organiques. Les principaux micro-organismes à l’œuvre sont les bactéries et les champignons. Les macros-organismes jouent un rôle très important en déchiquetant et en aérant les matières organiques. Il s'agit des protozoaires, des amibes, des nématodes, des arthropodes (insectes, crustacés, milles-pattes), et des vers de terre …
            Tous ces organismes ont besoin d'oxygène : le compostage est une décomposition aérobie (en présence d'oxygène). En l'absence d'oxygène, les organismes aérobies sont remplacés par des organismes anaérobies qui eux n'ont pas besoin d'oxygène pour se développer. La décompositions anaérobie (fermentation) est beaucoup plus lente et entraîne des dégagements de mauvaises odeurs.
           La présence d'oxygène est la première condition pour qu’ai lieu le compostage, mais elle n'est pas la seule.
           La température est également déterminante. En hiver, les feuilles mortes tombées sur le sol pendant l'automne n'arrivent pas bien à se décomposer. Ce n'est qu'au printemps suivant, lorsque la température du sol sera remontée, que leur décomposition pourra reprendre : il en va de même pour le compostage.
            Un troisième paramètre va influer sur le processus de compostage : l'humidité. Les organismes ont besoin d'eau pour vivre et dégrader la matière organique. S'il fait trop sec, ils meurent.
             Pour le compostage des matières provenant de toilettes sèches, voir la page