LE JARDIN DE JACKIE -

BIODIVERSITÉ : MODE D'EMPLOI

            Le jardin est un écosystème dans lequel animaux et végétaux entretiennent des relations étroites. Par définition, lorsque nous créons un jardin d’agrément, un potager ou un verger, nous « bousculons » la nature. Pour ne pas trop la perturber, nous devons essayer, dans la mesure du possible, de recréer l'équilibre originel.

La biodiversité,alliée du jardinier :
            Favoriser la biodiversité, c'est diversifier les espèces végétales, et accueillir oiseaux, insectes et autres animaux qui sont de véritable auxiliaires du jardinier.

DIVERSIFIER LES VÉGÉTAUX :
            Cela ne veut pas dire semer ou planter tout et n'importe quoi ! Il faut garder à l'esprit que des plantes méridionales ne se plairont pas forcément dans votre jardin si vous habitez au nord de la Loire, tout comme des espèces peuvent devenir envahissantes si elles ne sont pas accompagnées de « leur régulateur naturel » (végétal ou animal). Veillez aussi, dans la mesure du possible à planter côte à côte des espèces qui s'entraident, comme par exemple des poireaux avec des carottes : ils se protègent mutuellement, la carotte éloignant le « mouche du poireau » et vice-versa !(voir aussi dans la rubrique « méthodes de culture »)

ACCUEILLIR LES ESPÈCES AUXILLIAIRES DU JARDINIER :
            En leur créant de bonnes conditions d’accueil, les coccinelles, les pince-oreille, les oiseaux, les hérissons (liste non-exhaustive), tous ces alliés vous permettront de lutter efficacement contre les ravageurs, sans avoir recours aux pesticides dangereux et polluants !

ACCUEILLIR LES ESPÈCES POLLINISATRICES :
            En leur créant des abris, mais aussi en leur donnant la possibilité des se nourrir, abeilles et papillons participeront à une meilleur pollinisation et vos récoltes n'en seront que plus abondantes
            La biodiversité, c'est aussi savoir faire de la place dans votre jardin pour certains végétaux qui vous permettront de lutter contre les maladies de façon naturelle (encore faut-il savoir les reconnaître et les utiliser, ce que je vous proposerai de découvrir plus loin, et aussi dans la rubrique « méthodes de culture »)


CRÉER DES LIEUX D'ABRIS :
            L'un des moyens de favoriser la biodiversité au jardin est de créer des lieux d'abris pour les petits animaux. En accueillant chez vous les hérissons (attention : en France, le hérisson est protégé vous n'avez pas le droit d'en capturer un, même si c'est pour le relâcher dans votre jardin : il doit venir de lui-même), les musaraignes, les oiseaux mais aussi les reptiles et les batraciens, vous disposerez d'alliés de poids dans votre lutte contre les insectes, les larves, les limaces ou les chenilles.
            Pour attirer les oiseaux, prévoyez des nichoirs et des abreuvoirs et offrez-leur des boules de graisse mélangées à des graines en hiver (vous pouvez trouver des liens vers des sites proposant "gîtes et couverts" pour tous vos visiteurs dans la rubrique "mes sites favoris").
A noter : si des oiseaux s’installent chez vous, ne vous approchez pas d’une couvée ou d’un nid ; la femelle effrayée risquerait d’abandonner sa progéniture.
Vous pouvez aussi aménager une petite mare, l’habitat idéal pour les grenouilles, crapauds, tritons et poissons qui vous débarrasseront des moustiques et d’autres insectes (prévoir au moins une berge en pente douce : la mare est un piège pour le hérisson qui tombe à l'eau en s'abreuvant et qui ne peut pas remonter sur la terre ferme).

ATTIRER LES INSECTES POLLINISATEURS
            La biodiversité au jardin est aussi un moyen d’assurer une meilleure pollinisation des légumes, des fleurs et des arbres fruitiers.

            Pour attirer les insectes pollinisateurs (papillons, abeilles ... et les insectes auxiliaires coccinelles, pince-oreilles ... ) , choisissez des plantes locales, naturellement adaptées à votre région et qui ne nécessitent pas de pesticides. Il faut savoir que chaque espèce choisit un végétal pour se reproduire. Plus de la moitié des espèces de papillons choisissent l'ortie (l'ortie qui par ailleurs est elle aussi très bénéfique pour le jardin). Les plantes les plus attrayantes sont les plantes aromatiques (romarin, thym, lavande ou verveine…) et les fleurs telles que les roses trémières, les tournesols, les œillets et les asters.
             L'herbe est aussi un excellent refuge pour tous ces insectes, d’où l’intérêt de conserver une parcelle d’herbe haute qui attirera une faune variée, surtout si vous y semer une « prairie fleurie », mélange de graines que l'on trouve dans n'importe quelle bonne jardinerie.


            Voici une fiche sympa, éditée par le CONSEIL EN ARCHITECTURE, URBANISME ET ENVIRONNEMENT de la Vendée que vous pouvez télécharger en cliquant sur ce lien : La  Biodiversité au Jardin