LE JARDIN DE JACKIE -


ÉCONOMIES SUR LA CUISINE ET SUR LA NOURRITURE




           Il va de soi qu'en matière d'économies, le "faites le vous même" est incontournable :

                        - faire son pain
                        - faire ses yaourts
                        - faire ses pâtes

                  Avec des investissement modiques, on arrive à faire de substantielles économies, mais les économies riment aussi avec organisation.
                   Par exemple : si vous adoptez, comme nous, une cuisinière à bois, en plus du chauffage qu'elle vous procure, il ne faut pas oublier de rentabiliser l'énergie (le bois) qu'elle consomme : une bouilloire en permance (eau chaude pour le café, le thé) et on économise les 1500 à 2500 watts d'une bouilloire ou d'une cafetière électrique !
                   Par ailleurs, le four est toujours opérationnel lorsque sa température est moyenne (100-120°)  pourquoi ne pas en profiter pour faire des meringues avec les blanc d'œufs de votre mayonnaise, et si il est plus chaud, profiter en pour y faire cuire des tartes     "maison", moins chères et plus savoureuse que celles que vous trouverez dans le commerce !

                   Le potager est lui aussi une source de grosses économies. Certe, il demande un peu d'investissement en temps et en huile de coude, mais vous pouvez voir dans les pages dédiées que là aussi avec un peu d'organisation et des méthodes simples on arrive à un résultat fort intéressant : production de légumes à moindre coût et surtout d'une fraîcheur et d'une qualité inégalable (et puis, vous pouvez toujours demander conseil : voir "me contacter". Si vous habitez en appartement, pratiquement toutes les villes proposent des jardins "familiaux" ou jardins "ouvriers" à un tarif de location plus que modeste.

                    Et, nec plus ultra, si vous habitez en milieu rural, avec un jardin d'au moins 1500 m2, osez  une poule !